06 50 57 27 48

 

Les images : un vrai support de communication

 

Lorsqu’on crée du contenu pour un blog ou bien un site web, il faut penser à y insérer des images, que ce soit pour une meilleure diffusion sur les réseaux sociaux, pour rendre le texte plus facile à lire et en rendre le sujet compréhensible immédiatement. Le choix de l’image ou de la photo doit être réfléchi selon le contexte, et son intégration technique soignée.

Suivons les conseils de l’eyetracking

L’eye tracking (oculométrie) est un ensemble de techniques permettant d’étudier les mouvements des yeux d’un lecteur sur une page (que ce soit du texte ou de l’image, internet ou presse papier). On peut ainsi connaître le trajet oculaire et les points de fixation du regard.
En règle générale, le regard se porte en premier lieu en haut à gauche (habitude seulement occidentale, due au sens de notre écriture), c’est pour cela que les logos se trouvent très souvent à cet endroit là, pour une identification immédiate.
Sur la page de résultats d’un moteur de recherche, la lecture se fait normalement de haut en bas, mais la présence d’une image a tendance à capter le regard et à casser le processus normal qui du coup se fait par blocs. Le regard se fixe sur l’image et en fait son point de départ pour aller ensuite vers le texte situé à sa droite. Une aubaine donc pour les utilisateurs de la balise rel=author qui permet d’afficher dans les SERP le portrait de l’auteur du contenu. D’autant plus qu’un visage attire encore plus l’attention qu’une image autre ( attention, la qualité de l’image doit être bonne, avec un bon contraste).
Sur une page, on peut d’ailleurs influencer le parcours visuel de l’internaute en insérant un visage dans le texte : pour un visage vu de face, le lecteur regarde le visage, et le texte passe à la trappe. Par contre, si le visage est de profil et tourné vers le texte, le regard va suivre le regard de la photo.

De l’influence des images dans les réseaux sociaux

Inclure une photo dans une publication engendre un engagement bien plus important qu’un texte seul, donc une plus grande viralité. De plus, les images peuvent donner une identité visuelle à une entreprise.

Que ce soit Facebook, Twitter ou Google + avec l’intégration de leur couverture, ou bien Pinterest, Scoop-It, Instagram, Facebook pour le partage de photos, une entreprise a tout intérêt à jouer sur cette identité visuelle (le picture marketing)

Les images ont une viralité plus importante sur les réseaux sociaux.

Choisir une image pour une page web

Il faut penser à réfléchir à la façon dont l’internaute va « vivre » l’image. Il faut qu’elle soit représentative du contenu textuel, mais il ne faut pas s’en tenir au premier degré de sa signification. Je vous donne un exemple, vécu : il  y a quelques mois, lors de la refonte du site d’un médecin esthétique, j’ai eu à changer les photos. Pour la page décrivant les aplications des injections de botox,  j’ai choisi … des aiguilles. L’image était belle, l’aiguille n’était pas en action, mais très mauvais choix je l’ai compris ultérieurement, même si tout à fait en rapport avec le sujet, ça reste un objet pas agréable… ! Sur une autre page, le fond d’une photo était rouge… couleur du sang, pas terrible non plus.

Optimisation et attributs des images

Les attributs d’une image insérée dans une page web sont importants. Les préconisations du W3C (World Wide Web Consortium) sont les suivantes :
  • src : obligatoire. C’est la source de l’image, autrement dit son emplacement.
  • alt : obligatoire. Il s’agit d’un texte alternatif à l’image, c’est à dire qu’il a pour mission de décrire celle-ci au cas où elle ne s’afficherait pas (ou bien pour les internautes non-voyants). Pour le référencement naturel cet attribut semble avoir un certain intérêt pour le positionnement de l’image et de la page sur le mot clé utilisé (je dis bien il semble…donc autant bien l’utiliser).
  • title : c’est le texte qui s’affiche lors du survol de la souris sur une image. Il doit être une description de l’image.
  • la légende : importante pour les moteurs de recherche. Elle doit être différente de l’attribut alt.
  • le nom de l’image : si possible un nom signifiant et avec mots-clés.
  • le poids important des images peut être un gros frein au chargement d’une page internet. Il est donc nécessaire de contrôler la taille (pas la peine de mettre une image immense pour une vignette…) et le poids d’une image avant de l’intégrer dans son site.

Articles relatifs